SERVICE D’ACCUEIL DE FEMMES EN DIFFICULTÉ (S.A.F.E.D.) – AUVIV – Dispositif Insertion Jeunes (DIJ)

Service d’accueil de femmes en difficultés – Dispositif AUVIV – Dispositif insertion jeunes

 

SAFED

100 rue Baron Bouvier

70000 VESOUL

Tél : 03.84.76.00.10

Fax : 03.84.76.82.56 

E-mail : chrs.le-safed@orange.fr 

 

Dispositif AUVIV   

19 rue Marcel Rozard

70000 FROTEY LES VESOUL 

03.84.75.54.30

auviv@sfr.fr

 

Dispositif insertion jeunes

19 rue Marcel Rozard

70000 FROTEY LES VESOUL

03.84.75.01.63

dij70@orange.fr

 

Directrice : Madame Élodie GRESSET

Chef de service : Monsieur Yves PELIER

Habilitation / agrément :

Les services et dispositifs SAFED, DIJ, AUVIV se référent au décret n° 76-526 du 15 juin 1976, encadrant les centres d’hébergement et de réinsertion sociale.

 

Capacité :

Le SAFED est habilité à accueillir 37 personnes dont 6 places pour un hébergement d’urgence et 31 places pour un accompagnement sur le dispositif  insertion.

Le DIJ a une capacité d’accueil et d’hébergement de 12 places.

AUVIV peut héberger et accompagner 10 personnes au total.

 

Ouverture :

Les dispositifs sont ouverts 365 jours par an.

Le SAFED, unité d’urgence peut accueillir des femmes à tout moment 24 h/24, en lien avec les autres dispositifs d’hébergement d’urgence (115).

Le DIJ et AUVIV sont ouverts 365 jours par an.

 

Public :

Le service d’accueil des femmes en difficulté accueil des femmes majeures avec ou sans enfants rencontrant de grandes difficultés personnelles et/ou familiales, lié à des problèmes aigus de logement et de ressources.

Ce service est identifié comme centre d’hébergement pour  femmes victimes de violences conjugales.

L’hébergement d’urgence peut être demandé directement par les personnes. L’entrée sur le dispositif insertion sera validée par la commission SIAO du département. La durée d’accompagnement peut être de 6 mois, renouvelable une fois.

Le dispositif AUVIV s’adresse aux auteurs et aux victimes de violences conjugales.

Ce dispositif héberge les auteurs de violence conjugale placés par une décision de justice,  qui doivent au delà des obligations prononcées par le juge, suivre à un accompagnement social et psychologique.

Parallèlement, un accompagnement social est proposé aux victimes restées au domicile.

La durée d’accompagnement est limitée au temps de la peine prononcée par le juge.

Le dispositif insertion jeunes s’adresse à des jeunes adultes de 18 à 25 ans, sans ressource et sans hébergement. L’accompagnement s’articule autour d’un accompagnement social et d’un accompagnement visant à la réinsertion professionnelle.

L’entrée sur ce dispositif doit être validée par la commission SIAO du département. La personne peut bénéficier de cet accompagnement pendant 12 mois.

 

Secteur d’intervention :

Département et région.

 

Missions :

Le service d’accueil des femmes en Difficulté permet un hébergement répartis sur deux dispositifs :

  • en hébergement d’urgence,
  • en hébergement d’insertion.

Au-delà de l’accueil pour une mise à l’abri, le service s’adresse aussi aux femmes victimes de violence conjugale.

Sur la base d’un projet personnalisé, le service propose un accompagnement social adapté à leur situation en partenariat avec les organismes compétents. L’objectif de la prise en charge et d’aider la personne à retrouver son autonomie personnelle et sociale.

 

Le dispositif AUVIV développe un accompagnement pour la victime et pour l’auteur.

Concernant la victime restée au domicile, l’accompagnement réalisé par la travailleuse sociale est basé sur :

  •  une évaluation des besoins,
  •  une orientation et une mise en relation avec les services compétents pour apporter une réponse adaptée aux problématiques rencontrées,
  • un travail sur l’estime de soi et la revalorisation de la personne à travers l’écoute.

 

Pour les auteurs, l’hébergement au sein du dispositif permet :

  • de garanti l’exécution des obligations prononcées par le juge,
  • de bénéficier d’un accompagnement global par le biais d’un travailleur social qui élabore un rapport social permettant au juge d’évaluer l’évolution de la personne durant son placement,
  • de mettre en place un suivi psychologique par le biais du psychologue du dispositif.

 

Équipe pluridisciplinaire :

  • directrice
  • chef de service
  • agent administratif
  • éducateurs spécialisés
  • conseillère en économie sociale et familiale
  • conseillère en insertion professionnelle
  • maitresse de maison
  • assistante sociale
  • psychologue